SeraFiM'Arts - Entre les pierres

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 18 septembre 2013

Un don magnifique

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter. Jean de La Fontaine

Pour les vacances, j'avais fait mes emplettes habituelles à la Bibliothèque. A la recherche de bons gros récits qui me passionnent, m'étonnent et, si c'est possible, me fassent réfléchir un brin... Vagabondant dans les rayons, j'ai mis la main, par hasard, sur un énorme volume (presque 600 pages). Parcourant le résumé, je me suis dit que ça me plairait sûrement... Je n'ai pas été déçue.

Un animal légendaire, et terriblement venimeux. Un cryptozoologue et sa fille, à la recherche du chaînon manquant dans les forêts de l'Ouest canadien, face à des chasseurs sans foi ni loi. Une nature impitoyable. Un chaman amérindien. Un héros, plongé malgré lui dans une aventure qui le mènera à l'Amour et, peut-être, bouleversera la conscience des hommes.

Il est des romans qui vous emportent l'âme et l'élèvent tout à la fois... et vous font espérer, pour la Vie et l'Amour. Le Don de Qa, de Jean-Marc Pasquet, est de ceux-là.

J'ai plongé immédiatement dans ce récit, à la suite d'un héros confronté à des univers qui le dépassent. Et je dois avouer que j'ai dévoré le pavé à une vitesse fulgurante. Une intrigue époustouflante, entre Fantastique et Réalisme. Une écriture riche et vivante, parfois très crue mais aussi poétique. Plein de surprises. Un hymne à la Nature et à la Vie... C'est presque avec regret que j'ai tourné la dernière page. Mais, je le sais, je le relirai, à l'avenir... rien que pour le plaisir de refaire ce voyage initiatique et envoûtant. Rien que pour retrouver (et partager) le message de Qâ.

Quand le corps parle...

La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur. Carl Gustav Jung

Peu à peu, je découvre que le corps, machinerie complexe, a plusieurs langages, y compris celui de la maladie pour s'exprimer et dire ce que les mots ne parviennent pas toujours à dire. La maladie n'est-elle d'ailleurs pas un mal-à-dit ?!?

Plusieurs auteurs m'accompagnent dans cette découverte : Anne Ancelin Schützenberger, Michel Odoul, Ghislain Devroede, ... Chacun apporte un nouvel éclairage sur le thème et m'aide à mieux comprendre... que je suis très très loin de tout comprendre.

Les lectures sont longues et quelquefois ardues. Mais je les trouve instructives. Et peut-être en gagnerai-je certaine "sagesse personnelle"...